Le Bec Jaune

Cette mutation de la couleur de bec est une vieille mutation, certainement apparue dans les années 1950. Cette mutation n’est pas très remarquée et peut être confondue avec des oiseaux possédant des becs très clairs. Cette mutation de couleur à une forte modification de la couleur rouge du bec et des pattes de l’oiseau. Sous l’influence de la mutation, la couleur rouge orangé se transforme en jaune. Il y aurait une légère différence de teinte jaune entre le mâle et la femelle comme pour le type sauvage. La couleur du plumage est également adoucie sur son ensemble. Cette mutation est récessive par apport à la forme sauvage. Pour commencer l’élevage de becs jaunes, nous pouvons accoupler un mâle bec jaune sur une femelle classique ou l’inverse, le but est d’obtenir 100% de porteur de bec jaune. Ensuite nous accouplerons un pur avec un porteur, pour obtenir de très bons sujets.

Quelques accouplements :

1)         Mâle Gris Bec Jaune X Femelle Grise

             50% Mâles Gris / Bec Jaune

            50% Femelles Grise / Bec Jaune

2)         Mâle Gris / Bec Jaune X Femelle Grise Bec Jaune

            25% Mâle Gris Bec Jaune

            25% Mâle Gris / Bec Jaune

            25% Femelle Grise Bec Jaune

            25% Femelle Grise / Bec Jaune

La difficulté réside dans l’obtention d’une couleur de bec très jaune, sans orange à l’intérieur. Nous pouvons observer régulièrement des sujets avec des becs bicolores. Ce défaut est souvent rencontré chez les mâles, plus que chez les femelles. Le meilleur accouplement pour conserver la couleur optimale du bec sera pur X pur mais attention à la taille. Puis il vous faudra de nouveau repartir avec des porteurs pour augmenter la taille, sans toutefois modifier la qualité de la couleur du bec et des pattes.