Le Dos Pâle Gris Poitrine Noire

Voici une autre description de combinaison avec le poitrine noire. C’est un oiseau assez spectaculaire avec un grand contraste. La couleur du dos sera beaucoup moins claire que chez le dos pâle classique avec l’influence du facteur poitrine noire. Il est à noter également que dans cette combinaison il sera très difficile de faire disparaitre les traces de trait de larme. Le trait de larme aura encore 50% d’eumélanine. La transmission génétique de cette combinaison est un assemblage d’une hérédité liée au sexe (Dos pâle gris) avec une hérédité récessive (Poitrine noire). Pour démarrer une souche de cette combinaison il faut accoupler un mâle dos pâle gris classique à une femelle grise poitrine noire. Le résultat donnera naissance à des oiseaux porteur de dos pâle et de poitrine noire pour les mâles et à des oiseaux porteurs de poitrine noire pour les femelles qui seront dos pâle grise bien sûr.

Quelques accouplements

1)         Mâle Dos Pâle Gris X Femelle Grise PN

            50 % Mâle Gris / Dos Pâle / Poitrine Noire

            50 % Femelle Dos Pâle Grise / Poitrine Noire

Il faudra ensuite accoupler ces oiseaux entre eux pour obtenir des mâles et des femelles dos pâle poitrine noire.

2)         Mâle Dos Pâle Gris / PN X Femelle Dos Pâle Grise PN

            25 % Mâle Dos Pâle Gris Poitrine Noire

            25 % Mâle Dos Pâle Gris / Poitrine Noire

            25 % Femelle Dos Pâle Grise Poitrine Noire

            25 % Femelle Dos Pâle Grise / Poitrine Noire

Il existe également une autre manière d’accoupler les oiseaux, en effet l’accouplement d’un mâle dos pâle gris avec une femelle brune poitrine noire donnera des oiseaux avec des dos beaucoup plus lumineux et moins dur en couleur. Il reste néanmoins une grande difficulté quant à la présence du trait de larme chez le dos pâle gris poitrine noire.

Il est donc important de persévérer dans l’élevage de cet oiseau avec un objectif de sélection rigoureuse sur cette caractéristique. Il existe encore d’autres critères à obtenir pour prétendre gagner en exposition, comme l’extension des joues qui seront au maximum, les dessins des flancs avec une belle intensité, de timides dessins de dos mais qui devront toujours être présents. Pour la taille, c’est encore le même sujet avec les mutations récessives, il sera nécessaire de fabriquer de bons porteurs avec des classiques conformes au standard. L’accouplement avec les masqués n’est pas conseillé, même si la tentation est là et qu’avec cet accouplement nous allons améliorer la couleur du dos et le contraste, mais attention aux joues et flancs qui seront très clairs et donc pénalisés. Le meilleur accouplement restera l’accouplement d’un pur avec un porteur en sélectionnant les critères de dessins et d’intensité des couleurs.